logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/09/2008

Déjà!

medium_automne_1.jpg

26/09/2008

Marquise?

Me voici de retour aprés une cure de poussiére et d'huile de bras... Nous avons bien travaillé mais je préfère regarder ce qui est fait plutôt que ce qui reste à faire! Celà me découragerait
Cependant c'est une drole de sensation de se dire que l'on ponce des poutres qui ont vu passer de nombreuses générations, qui ont vu de belles histoires, qui ont aussi surement vu des choses plus tristes. Ah si les murs pouvaient raconter...
Pour l'instant je récupère en attendant d'y retourner en novembre.
Apres une semaine de travail j'ai découvert la marquise! Non pas celle ci!medium_marquise_f.jpg Pas celle là non plus medium_marquise_v.jpg



ce serait plutôt celle là

medium_aperitif_petit.jpg


J'ai trouvé celà tres bon



-1l de vin rosé à 12 degre
-100g de sucre
-1 verre d'alcool
-1 orange
-1 citron
-2 pêches coupées
-des framboises ou fruits de saison( c'était des mures)

-laissez macérer 6 heures au frais

-Avant de servir ajouter de la noix de muscade
-1 clou de girofle
-1 gousse de vanille
-de la limonade ou schweppe
Servir tres frais (ne se concerve pas)
pour en faire une tres grande quantité la préparer la veille, elle sera encore meilleure
Attention consommer avec moderation!

15/09/2008

bloog au repos

medium_vielle_porte.jpg
Pour quelques jours. Je pars aider une amie qui restaure une vieille maison et il y a du boulot!
A bientôt...

18:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

05/09/2008

la joie

medium_caligraph.jpg

La joie n'enchaîne pas, ne condamne pas.
Elle est toujours là libre et disponible,
accessible pour qui veut la fréquenter. (Guy Corneau)

La joie
O ces larges beaux jours dont les matins flamboient !
La terre ardente et fière est plus superbe encor
Et la vie éveillée est d'un parfum si fort
Que tout l'être s'en grise et bondit vers la joie.
Soyez remerciés, mes yeux,
D'être restés si clairs, sous mon front déjà vieux,
Pour voir au loin bouger et vibrer la lumière ;
Et vous, mes mains, de tressaillir dans le soleil ;
Et vous, mes doigts, de vous dorer aux fruits vermeils
Pendus au long du mur, près des roses trémières.
Soyez remercié, mon corps,
D'être ferme, rapide, et frémissant encore
Au toucher des vents prompts ou des brises profondes ;
O ces matins de fête et de calme beauté !
Roses dont la rosée orne les purs visages,
Oiseaux venus vers nous, comme de blancs présages,
Jardins d'ombre massive ou de frêle clarté !
A l'heure où l'ample été tiédit les avenues,
Je vous aime, chemins, par où s'en est venue
Celle qui recélait entre ses mains, mon sort ;
Je vous aime, lointains marais et bois austères,
Et sous mes pieds, jusqu'au tréfonds, j'aime la terre
Où reposent mes morts.
J'existe en tout ce qui m'entoure et me pénètre.
Gazons épais, sentiers perdus, massifs de hêtres,
Eau lucide que nulle ombre ne vient ternir,
Vous devenez moi-même étant mon souvenir.
Emile Verhaeren, La Multiple Splendeur
medium_faux2.2.jpg

10:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique