logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/02/2011

Les cloutiers

 

 

les cloutiers_0001.jpg

 

Au 19 éme siecle dans les villages aux alentours de Charleville Mézières et plus particuliérement à Gesponsart (dans les massifs forestiers) les gens vivaient d'essartage et d'ecobuage, travaux tres fatiguants qui ne leur suffisaient pas pour vivre. Alors l'hiver ils devenaient des cloutiers.
leurs boutiques etaient toutes petites. Dans chacune de ses boutique on trouvait
-une forge de petite taille qui fonctionne au charbon de bois puis + tard en houille
-une enclume qui a une forme particuliere car on doit pouvoir y fabriquer différentes formes de clous
-Puis la roue à chien qui a pour but, de faire fonctionner le soufflet de la forge. C'est une roue en bois. Son diamètre est le + souvent de 3 metres C'est le chien qui sans cesse va marcher dans cette roue est permettre au soufflet de faire son travail A cette époque les chiens etaient souvent mieux nourris que les enfants du cloutier. Il y avait toujours 2 chiens qui se relayaient .Lorsque le chien ne pouvait plus faire son travail le cloutier ne faisait pas de sentiment il l'abattait d'un coup de fusil( fusil qui servait aussi au braconnage)
Les cloutiers travaillaient de 7 à 9 heures par jours

 

les cloutiers_0002.jpg

 

Leur marteau pesait 1 kilo. ils fabriquaient une centaine de types de clous differents( on peut encore les voire au musée de l'Ardenne à Charleville)
Pour ecouler ses clous (car il est analphabète) il a besoin du facteur de clous. Celui ci vient de Charleville 1 fois par semaine il passe les commandes qu'il revend ensuite à des quincaillers de Charleville, Reims, Paris...C'est lui qui impose ses prix il est fort car c'est lui aussi qui fournit le fer.
Les facteurs exploitaient les pauvres cloutiers
L'industrialisation de la vallee de la Meuse vers 1880 voit peu à peu la disparition des cloutiers qui deviennent alors des ouvriers d'usine ( fonderies, ferronneries)

 

les cloutiers.jpg

 

Des 1880 les clous seront fabriqués à la machine dans la banlieue de Charleville

 

les cloutiers_0003.jpg

gesponsart.jpg

Gesponsart aujourd'hui

 


Le chant du cloutier de Theophile Malicet


L'enclume sonne clair! Nos marteaux sont d'accord!
Couche Medor! Tourne Pirame!
La flamme monte droite comme une gerbe d'or;
La tuyère effiloche un viel épitalame!
Halte Pirame! A toi Médor!

La flamme monte droite comme une gerbe d'or!

Assez Médor! Vasy Pirame!
Et chantons compagnons; la chanson me rend fort;
Le boucher se fait rare, et l'épicier réclame!
A bas Pirame! Hop là Médor

Vois tu dans son coin Saint Eloi qui s'endort!

Laisse Médor! Hardi Pirame!
Réveillons le mon chien; tourne rond, tourne encore;
Ils mangerons du pain, les marmots et la femme!
Couchez Pirame! à vous Médor!

12:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

Commentaires

La vie était dure et il ne fallait pas compter les heures de travail pour gagner son pain.
Dans toutes les campagnes, les animaux qui ne servaient plus étaient abattus. Pas de bouches inutiles. C'est tout récent l'amour pour les animaux dans certains endroits.
Crois-tu que de devenir ouvrier - à la chaîne - rendait plus heureux ? Pour un salaire assuré, oui, mais pour le reste...
Le vent t'apporte une bise de
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 05/02/2011

La vie était dure et empêchait les sentiments envers les animaux ! Les enfants n'étaient pas gâtés non plus , faute de moyens .
Je n'aurais pas aimé vivre à ces époques .
Sur la photo de l'usine les têtes sont juvèniles , ils commençaient le travail bien jeunes
.Je n'avais jamais entendu parler du métier de cloutier .C'est bien de nous le faire connaitre !
Merci .
Le village de Gesponsart est joli dans son écrin de verdure !
Bon dimanche Brigitte , tu as été dépannée et c'est tant mieux . ! bises . huguette .

Écrit par : macary huguette | 05/02/2011

La chanson parle pour eux! Comme la vie était dure en ce temps-là!
Bon dimanche Brigitte
Christiane

Écrit par : christiane06 | 06/02/2011

Bonjour Brigitte

Une note émouvante sur ces conditions de vie d'un métier dur ! Taper toute la journée avec un marteau d'un kilog pour forger des pointes !! Et dans la fumée de la forge.

Pas étonnant que s'imposant un travail pénible, ils en fassent autant pour les chiens. Quand on se plaint des conditions d'aujord'hui, il est bon de se souvenir d'où nous venons et de ce que faisaient nos anciens pour vivre !!

J'ai gardé des clous forgés à la main provenant de notre ancienne demeure, une masure de "journaliers" sur le plateau de Brie, clous découvert dans les murs hourdés à la chaux. Tous différents, ils témoignent d'un temps non industriel.


Et récemment, dans un très vieux savon de Marseille (j'en ai quelques uns que j'utilise petit à petit) , est apparu un clou, tombé dans le chaudron, qui s'est trouvé pris dans la masse du savon. Un petit clou qui se dégage peu à peu à chaque passage sous l'eau !

Merci pour ces témoignages dans cette note que j'ai lue avec plaisir.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 06/02/2011

Merci Brigitte, de nous faire connaitre cette partie du patrimoine de ta région....
Car enfin tous ces vieux métiers sont notre patrimoine.
bon dimanche
Je t'embrasse.
Anita.

Écrit par : anita | 06/02/2011

je ne connaissais pas cet épisode de la fabrication du clou. Merci bien. je connais mieux celle d'aujourd'hui avec les usines de décoltage....Que ce soit pour l'automobile ou autre matériaux comme les clous.Chez Spit par exemple.

Belle journé chez toi, avec du soleil j'espère. Bises

Écrit par : patriarch | 06/02/2011

Coucou Brigitte !
Ben tient , j'apprends pour les clous qu'ils étaient fabriqués dans ta région .
Et les chiens travaillaient aussi comme les cloutiers .
Bon dimanche bizoux de nous deux , Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 06/02/2011

Coucou mon Ardennaise. Je commence ma tournée (il est tard) par toi et je découvre ce métier ancien de cloutiers. Ton article m'a vivement intéressée... Bisous à toi. Je poursuis. Chez moi, ça ne cloue pas, ça visse ... à la visseuse électrique nom d'un chien !
bisous. Miche

Écrit par : miche | 06/02/2011

A cette époque les chiens étaient au labeur, pas de sentiments, ils traînaient même des charettes bien chargées. La protection des animaux n'existait pas, heureusement que tout a changé, mais pas de relâche pour assurer la défense de nos animaux.

C'était le clou de l'histoire.

Bisous.

Écrit par : judith | 06/02/2011

vers chez moi, en Bauges, il existait aussi toute une industrie du clou et du fer dans les siècles passés
voir http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rga_0035-1121_1933_num_21_1_5344


dominique

Écrit par : papydompointcom | 06/02/2011

Un beau souvenir de ces vieux métiers patrimoine de nos provinces qui se termine par une belle chanson. Bonne journée. Bises

Écrit par : jean-pierre | 07/02/2011

La vie était dure à cette époque ! Et on se plaint de ne pas être heureux aujourd'hui !
Je savais pour les chiens mais je suis toujours triste de m'en souvenir . Pauvres bêtes !
Tu es dépannée , heureusement ! Bises et à demain

Écrit par : Velutine | 07/02/2011

Je découvre ta note, car j'ai vendu des CLOUS...au temps du Petit magasin bleu, oui, pour les boeufs et les chevaux, et de plus, un jour j'ai visité une usine où on les fabriquait...Ambiance...bruit infernal, des machines, je m'en souviens encore.



Bises
hélène

Écrit par : hélène | 08/02/2011

On ne se rend plus compte à notre époque de ce qui était autrefois.
Que de changement, nous devrions en être bien heureux !!!
Bises. Josiane

Écrit par : josiane | 09/02/2011

Ah la vie au temps de nos aieux était une dure vie, quand je pense que maintenant on se plaint d'elle.
J'aime beaucoup le champ du cloutier qui résume si bien ce dur métier mais aussi les difficultés qu'ils rencontraient
Merci Brigitte pour cette belle note
Bisous

Écrit par : F.jegou | 09/02/2011

Très bien cette histoire sur la fabrique des clous. J'ai remarque que les ouvriers étaient bien jeunes d'après ta photo "dès 1880, les clous étaient fabriqués à la machine;..". Bonne journée, bises. Renée

Écrit par : Campanule | 09/02/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique