logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/03/2014

Des fûts de chêne

Tonnelier  un beau mètier qui revient en Champagne

Des l'époque Romaine les vignes de Champagne induisaient la création de nombreux récipients

Les potiers produisaient jarres etamphores

Au début du XII ème siècle,

les fustaliers et les charpentiers furent installès par Guillaume aux Blanches Mains

dans le quartier neuf de la couture

En 1750 il y a  150 tonneliers à Reims

Chaque cave installe chez elle un tonnelier.

Certaines possédent même des forêts de chênes et de châtaigniers.

En 1930 la corporation Rémoise des tonneliers avaient encore 3000 membres

Concurrencés par la cuverie et les camions citernes

le dernier établissement ferma ses  portes en 1953

tonnellerie510_cr.jpg

Depuis 1998  Jérome Viard 

est le seul tonnelier dans le quart Nord Est de la France

Son arrière gran père était charron, son grand père charron et menuisier,

son père menuisier ébéniste

Lui a choisi de faire des études d'oenologue

Le goût du bois, il était dans ses gènes!

puisqu'en 1998 il se tourne vers la tonnellerie et l'ébénisterie

Il crée la Tonnellerie de Champagne,

forme des apprentis qu'il embauche

tonnellerie-artisanale-cauroy-les-hermonville.jpg

Son entreprise compte actuellement 5 salaries

et produit 1000 fûts par an

Ces fûts partent à 75 % dans les vignobles de Champagne

le reste va en Afrique du Sud, en Nouvelle Zélande, au Luxembourg et en Italie

Le bois vient des forêts  des départements alentours

la-champagne-viticole-nc2b0685-nov-2003.jpg

La fabrication tourne en plein en période de vendanges

Entre temps il est aussi réparateur de fûts, négociant de fûts d'occasion

et crée des objets mobilier à partir de vieux fûts

Il faut 11 étapes pour faire un fût

IMG_8116-e1390935780881.jpg

La fente de la grume de bois

la fabrication du mervain

La maturation des mervains (exposés à l'air

et aux intempéries entre 30 et 36 mois)

Transformation des mervains en douelles

( il en faut environ une 30 ène pour faire un tonneau)

IMG_8118-e1390935522238.jpg

Montage du fût en robe

Chauffe

DSC01528.jpg

 

cintrage du fût

fabrication du fond

pose du fond

cerclage de finition

 

Lien vers vidéo

 

http://champagne-ardenne.france3.fr/2013/09/12/cauroy-les...

visite-de-la-seule-et-unique-tonnellerie-de-champagne-316...

Images du net

Commentaires

Coucou !
Bel hommage au dernier tonnelier, il en fait un métier passion. Tu es allée le voir dans son atelier ? c'est qu'il en faut des fûts de chêne pour le bon vin. Gros bizoux des comtois !

Écrit par : françoise la comtoise | 06/03/2014

magnifique métier qu'il ne faut pas laisser partir, le vin a besoin de ces futs de chêne ! et même si dans certains endroits les futs de chêne sont remplacés, pour Jean Mau, ils sont irremplaçables !
bises de nous deux

Écrit par : bcommebleu | 06/03/2014

Encore un métier qui va se perdre, à moins que... !

Merci pour ta visite sur mon blog, tu es tout excusée d'avoir pensé que nous étions partis en vacances, pour quelque temps !
Evelyne a un "souvenir" qui s'estompe peu à peu : un oeil au beurre noir à cause du choc sur sa tempe en tombant ! Mais, de ce côté-là : plus de peur que de mal, pas comme avec la gastro...

Bonne soirée, bises,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 06/03/2014

Bonsoir Brigitte

Je pensais que le tanin du bois était nécessaire pour les grands vins, bordeaux ou bourgogne, mais je n'aurai jamais imaginé que le champagne avait besoin de tels fûts de chêne. Du tanin dans le champagne ? Ma culture œnologique est à refaire complètement !!

En tout cas, bravo à ce jeune artisan et souhaitons qu'il fasse des émules, ce digne héritier des gaulois, qui, avec l'invention des fûts, démultiplièrent le commerce du vin.

Grosses bises

Christian

Écrit par : Christian | 06/03/2014

Les vieux métiers reviennent à la mode.... c'est bien comme ça.
J'avais visité au cours de mes balades avec mon asso, une tonnellerie, et on voyait bien la façon dont il faisait....
Bonne soirée
Bisous
Anita

Écrit par : anita | 06/03/2014

je suis justement en train de déguster un magnifique whisky français vieilli dans un fût de chêne français, en bois français de la forêt de Tronçais
voir http://aln03.eklablog.com/h-comme-hedgehog-le-seul-whisky-bourbonnais-a98987855

et

http://aln03.eklablog.com/h-comme-herisson-et-hedgehog-2-a101189385

dominique

Écrit par : papydompointcom | 07/03/2014

avec mon père on resserrait les cerceaux avant les vendanges ,on méchait les tonneaux.C'est des souvenirs ,il y a longtemps que l'on a plus de vigne.Bises ,jolie note qui nous rappelle des souvenirs.

Écrit par : heraime | 07/03/2014

Dans mes ancêtres du côté du grand-père maternel, il y avait des tonneliers. Ils étaient d'Indre et Loire.
Un beau et bon métier à continuer d'enseigner. Le fait main, rien de mieux pour conserver les petits et grands nectars.
Bon dimanche sous le soleil.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 09/03/2014

J'ai bien apprécié cette note , ça m'a rappelé une fête à St EMILION dans le Bordelais ! C'était à Lussac , il y avait une courses de tonneaux , fallait voir avec quelle adresse ils les faisaient rouler ! Nous avions aussi visité la fabrique !
Merci Brigitte , bonne soirée : Bises huguette

Écrit par : macary huguette | 09/03/2014

un artisanat magnifique , premier chaînon de la vinification, très belle note,

bonne journée

Écrit par : fanfan du fatras | 10/03/2014

j'ai quelques vieux tonneaux à la maison, je dois les défendre bec et ongles contre un mari qui veut les jeter, du coup je vais faire le tour des vignerons du coin, pour les distribuer...
ce métier demande un vrai savoir faire , et ton reportage est bien intéressant.
merci et gros bisous

Écrit par : mamedjo | 10/03/2014

bravo à ce vigneron, il est très courageux, il sait occuper ses journées utilement ! il faut souhaiter la continuation de la fabrique de tonneaux, c'est bien la formation donnée. Bises. Renée

Écrit par : campanule | 10/03/2014

Un métier rare, En Champagne encore quelques vignerons travaillent avec ces tonneaux, mais pour la majorité c'est l'inox. Mais les vieilles choses reviennent ...

Bisous ensoleillés.

Écrit par : judith | 10/03/2014

Nous avons visités une fabrique de tonneaux chez Martel,c'était très intéressant ,un métier qui se perd .
Le contenu est bien aussi.
Bisous de nous deux

Écrit par : Anne-marie | 11/03/2014

Beaucoup d'anciens métiers reprennent vie, car nous en sommes tous à rechercher l'authentique et le naturel mais surtout la qualité et le savoir faire. Bisous.

Écrit par : monique Ruiz | 11/03/2014

un artisanat qui doit perdurer d'autant plus que nousproduisons du vin abondemment
amitiès

Écrit par : ventdamont | 16/03/2014

Que de beaux métiers devraient continuer...on mettra encore longtemps du vin en tonneaux...avant que ne vienne le règne de l'inox...Ces ouvriers sont précieux, gardons-les...

Bises
Hélène

Écrit par : hélène | 17/03/2014

Un petit coucou en passant, pour te souhaiter une bonne fin de journée.
Bises,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 17/03/2014

on a besoin des tonneliers pour avoir du bon vin !!!
Une belle note !!
Bisous

Écrit par : La berrichonne | 17/03/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique